Les freins du futur : L'évolution récente des voitures en bref

IFrame

 

Partie 1. Les voitures d'hier, d'aujourd'hui et de demain

 
Dans quelle mesure les voitures d'aujourd'hui ont-elles changé par rapport à celles d'hier et quelles sont les transformations qui se profilent à l'horizon ? Comment ces transformations ont-elles influencé et influenceront-elles le système de freinage et ses composants ? Pour répondre à ces questions, nous allons d'abord analyser, dans cette première partie, l'évolution des voitures jusqu'à aujourd'hui puis, dans la deuxième partie "Les freins du futur", nous examinerons les principales tendances qui contribuent à façonner la voiture de demain, notamment : 
  • le respect de l'environnement
  • la sécurité
  • la mobilité
 
Enfin, dans la troisième partie, nous verrons en détail les effets de ces transformations sur le système de freinage et, de manière plus globale, sur le marché de la rechange.
 
 

Des voitures d'hier à celles d'aujourd'hui : qu'est-ce qui a changé ?

 
Les voitures ont fait l'objet de nombreuses transformations au cours des dernières décennies, mais comme nous le verrons bientôt, leurs principales caractéristiques sont en fait restées inchangées. Prenons l'exemple de la Golf, mise sur le marché en 1975.
 
Si nous examinons cinq modèles équipés de moteurs à essence similaires, de la Golf I 1975 à la Golf VII 2012 (voir tableau 1), nous constatons au fil du temps, une augmentation constante du poids et de la vitesse de pointe du véhicule, et par conséquent, de sa puissance moteur. La plupart des modèles ont subi des transformations similaires au cours des dernières décennies en ce qui concerne ces deux caractéristiques.
 
Ancienne 500 et nouvelle 500, couleur bleu ciel
 
Le poids a augmenté pour différentes raisons, dont l'augmentation de la taille des voitures et le plus grand nombre de dispositifs de sécurité, les barres dans les portières et les airbags, ainsi que la présence toujours plus importante d'électronique.

L'augmentation du poids et de la vitesse a évidemment conduit à la nécessité d'utiliser des systèmes de freinage de plus en plus puissants, afin de dissiper l'énergie cinétique et, donc la chaleur produite lors du freinage.
 
Il convient toutefois de noter que, depuis l'invention de l'automobile il y a 130 ans, ses principaux composants sont pratiquement restés les mêmes :
  • le cerveau : le conducteur
  • le cœur : un moteur à combustion interne
  • les jambes : les roues
 
 

La voiture du futur : les principales tendances

 
Le futur de l'automobile, pour la plupart des experts, sera déterminé par trois grandes tendances
  • l'écologie : réduction des émissions et électrification des moteurs
  • la sécurité : systèmes d'assistance à la conduite de plus en plus perfectionnés
  • la mobilité : nouveaux modes de vie et  nouveaux rapports à la voiture

Dans le cas de la mobilité, il s'agit essentiellement d'une mobilité à la demande, le mode de mobilité préféré des nouvelles générations : la génération Y n'est pas intéressée par la possession d'une voiture, mais préfère utiliser une application pour choisir le mode de transport qui répond le mieux à ses besoins.

D'une manière plus générale, si l'écologie, la sécurité et la mobilité conditionnent l'avenir de l'automobile, il est clair que ses composants subiront également d'importantes transformations et parmi eux, le système de freinage, qui fera l'objet de la deuxième partie.

Vous avez d'autres questions ?

Contactez l'assistance Brembo, nos techniciens vous répondront dès que possible !
Revenir à l'index
Approfondissements
Lire l'article suivant
Les freins du futur : Le système de freinage du futur